Inconscient et langage

http://langaginconscient.zeblog.com/

Calendrier

« Juin 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930 

Jean-Jacques Pinto

Publications et recherches de Jean-Jacques Pinto sur les relations entre inconscient et langage, ainsi qu'entre psychanalyse et linguistique.

Blog

Catégories

Derniers billets

Pages

Compteurs

Liens

Fils RSS

Résumé/plan de la conférence du 24/09/2009 à Aubagne

Par Jean-Jacques Pinto :: 25/09/2009 à 8:11 :: Psychoses

     Voici le résumé/plan de la conférence sur La psychothérapie des psychoses faite à l'Hôpital de jour d'Aubagne le 24/09/2009. Il a été distribué aux participants. Le texte intégral de la conférence sera publié dans les jours qui viennent.


La psychothérapie des psychoses

Conférence du Dr Jean-Jacques PINTO
le jeudi 24 septembre 2009



     1) L'argument d'autorité ne vaut pas lorsqu'on a un minimum d'esprit scientifique :

  • Des commentaires de Freud et Lacan sur le cas Schreber, nous ne retiendrons que ce qui "tient la route".

  • Il n'y a pas une mais deux psychoses chroniques : la paranoïa et la schizophrénie (les "fondus" et les "givrés"). Seule la seconde (ainsi que les bouffées délirantes) peut jusqu'à nouvel ordre bénéficier d'une psychothérapie.

    • Ceci se voit mieux sur la "marguerite" :


pas du tout

très peu

couci-couça

beaucoup

passionnément

à la folie

schizophrène

hystérique

phobique

non-névrosé

obsessionnel

paranoïaque


    • Cette échelle des degrés de l'investissement parental fera éventuellement l'objet d'une prochaine conférence sur l'Analyse des Logiques Subjectives.


     2) Les trois identifications et les trois niveaux de la structure psychique :

  • Les trois identifications


     3) Complétons la définition de l'identification : c'est la connexion signifiant-affect.
Lors de la formation, dans l'enfance, du sujet de  l'inconscient $ (représenté dans le langage et superposé au sujet biologique S), on passe de "tuchè" à "automaton", du hasard à la nécessité, c'est-à-dire :

    • de la rencontre fortuite entre des sons et des situations chargées d'affect, à la répétition aveugle (automatisme de répétition) qui structure la "personnalité", simulant l'instinct (la prétendue "nature humaine"),

    • donc du non-sens au sens, de l'existence à l'illusion d'un noyau d'être (au "parêtre").


    
4) Il existe une "carence" de la fonction métaphorique chez le schizophrène (cliquer), en rapport avec une carence des associations verbales inconscientes sur lesquelles le sujet non-psychotique peut s'appuyer pour fantasmer.

  • Il ne s'agit donc pas dans la psychothérapie des psychotiques de faire des interprétations fondées sur un repérage analytique classique.

  • L'analyse est une désidentification qui déconnecte les signifiants des affects, transforme l'automaton en tuchè, le sens en non-sens ("ce n'était que ça"), l'être en désêtre : elle déstructure, et c'est pourquoi elle est dangereuse pour les sujets border-line.

  • Ici il faut une "psychanalyse à l'envers" (Racamier), une "antipsychanalyse", une "psychosynthèse" qui structure, qui identifie.

  • Il faut synthétiser du sens à la place du patient, les  noyaux de sens pouvant n'être qu'un semblant, une mise en forme arbitraire et systématique de tous ses dires, à la différence des autres thérapies qui croient au sens qu'elles donnent.



Structure non-psychotique

Psychanalyse

"Structure" psychotique

Psychothérapie des psychoses

identification

désidentification

défaut d'identification

identification

personnalisation, structuration

dépersonnalisation lente

dépersonnalisation brutale

personnalisation, structuration

connexion signifiant-affect

déconnexion signifiant-affect

non-connexion signifiant-affect

connexion signifiant-affect

tuchè → automaton

automaton → tuchè

tuchè

tuchè → automaton

non-sens → sens

 sens → non-sens

non-sens

non-sens → sens

tissage d'associations

dévidage d'associations

non-tissage d'associations

tissage d'associations



     5) La réponse du patient, plutôt qu'un changement de discours, consiste à nous fournir de plus en plus de matériel verbal « a-signifiant », comme s'il nous encourageait à continuer pour lui ce processus de symbolisation.


     6) Le réveil du délire est prévisible, souhaitable et contrôlable au cours de la thérapie : on peut le décrire comme psychose de transfert.


     7) Lorsque le patient commence de lui-même à constituer des fantasmes de nature œdipienne, nous le laissons faire sans rien en interpréter, et nous continuons à lui constituer un "sous-sol" d'associations verbales sur lesquelles il peut s'appuyer pour fantasmer.


     8) Le problème de l'orientation théorique dans les thérapies de schizophrènes (cliquer) : nous ne ferons que les citer

  • L'Analyse Directe de ROSEN 

  • La Réalisation Symbolique de M. A. SECHEHAYE

  • Les psychothérapies de psychotiques d'inspiration kleinienne (ROSENFELD et BION)

  • La méthode de structuration dynamique de GISELA PANKOW

  • Les autres psychothérapies de psychotiques d'inspiration lacanienne

  • Convergences et divergences entre ces méthodes.

     9) La théorie et la pratique en ce qui concerne les bouffées délirantes

  • Théorie : les "trous' sont bien plus rares dans le réseau des associations, le sujet peut ne jamais "tomber dessus", donc ne jamais délirer ...

  • Pratique : la thérapie peut se faire "à chaud" (hôpital, consultation) ou "à froid" (consultation)


     10) Conclusion et perspectives

  • Indications des psychothérapies de psychotiques

  • Conditions de mise en œuvre




Merci de bien vouloir laisser un commentaire ci-dessous





Mots-clé : linguistique, analyse de discours, métaphore, psychanalyse, Lacan, psychologie, psychologie sociale, psychose, paranoïa, schizophrénie, rhétorique, argumentation, épistémologie, poésie, littérature, Baudelaire, traduction, malentendu, expressions figées, Jean-Claude Milner, Schreber, machina subjectiva.

Keywords : linguistics, "discourse analysis", metaphor, psychoanalysis, Lacan, psychology, social psychology, psychosis, paranoia, schizophrenia, rhetorics, argumentation, epistemology, poetry, litterature, Baudelaire, translation, misunderstanding, frozen expressions, Jean-Claude Milner, Schreber, machina subjectiva.

Schlüsselwörter : Linguistik, Redeanalyse, Metapher, Psychoanalyse, Lacan, Psychologie, soziale Psychologie, Psychose, Paranoia, Schizophrenie, Rhetorik, Argumentation, Epistemologie, Poesie, Literatur, Baudelaire, Übersetzung, Mißverständnis, starre Ausdrücke, Jean- Claude Milner, Schreber, machina subjectiva.

Palavras-chaves : linguística, análise de discursos, metáfora, psicanálise, Lacan, psicologia, psicologia social, psicose, paranóia, esquizofrenia, retórica, argumentação, epistemologia, poesia, literatura, Baudelaire, tradução, equívoco, expressões bloqueadas, Jean- Claude Milner, Schreber, machina subjectiva.

Palabras-clave : lingüistica, análisis de discurso, metáfora, psicoanálisis, Lacan, psicología, psicología social, psicosis, paranoïa, esquizofrenia, retórica, argumentación, epistemología, poesía, literatura, Baudelaire, traducción, malentendido, expresiones cuajadas, Jean-Claude Milner, Schreber, machina subjectiva.

Parola-chiave : linguistica, analisi di discorso, metafora, psicanalisi, Lacan, psicologia, psicologia sociale, psicosi, paranoia, schizofrenia, retorica, argomentazione, epistemologia, poesia, letteratura, Baudelaire, traduzione, malinteso, espressioni idiomatiche, Jean-Claude Milner, Schreber, machina subjectiva.






Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo :


Email (facultatif) :


Site Web (facultatif) :


Commentaire :


 
Copyright © Inconscient et langage - Blog créé avec ZeBlog