Inconscient et langage

http://langaginconscient.zeblog.com/

Calendrier

« Décembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Jean-Jacques Pinto

Publications et recherches de Jean-Jacques Pinto sur les relations entre inconscient et langage, ainsi qu'entre psychanalyse et linguistique.

Blog

Catégories

Derniers billets

Pages

Compteurs

Liens

Fils RSS

Le chantier social et la sénatrice

Par Jean-Jacques Pinto :: 10/10/2008 à 9:33 :: Général
Dans son commentaire au texte "Violence scolaire et A.L.S.", une interlocutrice qui prend le pseudonyme de "La sénatrice" déclare : "La dimension sociale doit à mon avis être prise en compte car elle intervient de manière incidente sur le comportement violent".

. Cette affirmation qui pose la question du rôle respectif des facteurs inconscients et des autres facteurs (sociaux, culturels, économiques, idéologiques etc.) mérite une réponse suffisamment longue pour faire l'objet d'un nouveau texte, encore à rédiger.
. L'ébauche de ce texte se présente comme un chantier où chacun est invité à apporter ses matériaux.

[Texte en cours de rédaction ...]

. Le terme de chantier manifeste l'intention de faire sur la question un brainstorming (préférons à cet anglicisme le terme français de "remue-méninges").

Il faut lister les arguments tant logiques  qu'empiriques  sur le rôle respectif des facteurs inconscients et des facteurs sociaux, culturels, économiques, idéologiques dans la genèse de la violence (pas seulement scolaire).

Chaque argument peut alors faire l'objet d'une contre-argumentation que j'intègrerai, en la résumant, dans ce texte en cours de rédaction

Voici quelques propositions pour lancer la discussion :
  • D'un point de vue épistémologique l'hypothèse de la sénatrice "Le comportement violent résulterait de plusieurs facteurs d'origine différente." mérite une remarque :

    Les deux a priori de l'explication unique et de l'explication multiple doivent être renvoyés dos-à-dos, car seule l'expérience puis l'éventuelle découverte de lois diront a posteriori si tel phénomène relève d'un seul facteur (ex: gravitation pour la chûte d'un corps), de deux facteurs (ex: terrain + agent microbien dans les infections), ou de facteurs plus nombreux (ex: évolution des langues romanes à partir du latin).

    Deux écueils à éviter : le réductionnisme, qui n'épargne pas les psychanalystes, et la pseudo-complexité dogmatique à la Edgar Morin (finement brocardée il ya quelques années par Le Canard Enchaîné : tout est bio-physico-économico-socio-psychologique!!)
  • Si l'on prouve qu'il existe (au moins) deux facteurs, le facteur inconscient et le facteur socio-économique par exemple, rien ne dit alors qu'ils interviennent simultanément et avec une importance égale. Comme Ginger l'objecte à La sénatrice :

    "Opposer à une naissance des considérations d'ordre socio-économique, mêmes justifiées, ne se place pas sur le même plan. Ni le désir d'enfant, ni son accueil dans la famille ne peuvent être liés aux conditions sociales de manière systématique."

    J'anticipe sur une argumentation future en disant sous forme métaphorique :
    le bateau connaît le port de pêche (la famille et ses désirs) avant l'océan (le "social"),
    ou, pour user d'alexandrins :
    "avant de se savoir bourgeois ou prolétaire,
    l'enfant perçoit d'abord le désir de sa mère"

[à suivre]



Merci de bien vouloir laisser un commentaire ci-dessous



Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo :


Email (facultatif) :


Site Web (facultatif) :


Commentaire :


 
Copyright © Inconscient et langage - Blog créé avec ZeBlog